Discussion:
Puisqu'on poste en anglais et en espagnol dans ce groupe, aucune raison que je m'abstienne de poster ici en français.
(too old to reply)
Oreste Hétoudabord
2012-05-19 18:39:16 UTC
Permalink
Raw Message
Ayant fait partie de l'AMORC R+C durant quelques années, force m'est
d'admettre que les détracteurs de cet ordre ont au moins raison sur un point
: on peut lire des dizaines de monographies avant d'ENFIN apprendre quelque
chose de concret. Pour le reste, ce ne sont qu'effets d'annonce, de
paragraphes commençant par "par la suite, nous verrons ce que..." ou "par la
suite, nous verrons comment..." et ça traîne, ça traîne...

Je suis d'autant plus virulent que j'avais un a priori favorable à l'égard
de l'AMORC (je l'ai toujours un peu, sinon, je ne posterais pas ici).

Que l'AMORC soit détenteur d'une fortune considérable ne me pose aucun
problème : pour en avoir fait partie, je sais que la cotisation demandée est
vraiment raisonnable. Alors, tant mieux pour l'AMORC si le château
d'Omonville est un beau château, je n'y vois rien à redire.

Mais je regrette le caractère secret des enseignements de cet ordre,
caractère secret quelque peu suranné, nous ne sommes plus sous l'Inquisition
! J'ai failli dire quelque peu mercantile et élitiste, mais encore une fois,
vu la modicité de la cotisation, cette hypothèse ne tient pas.

Ce qui, en revanche, est *vraiment* suranné, c'est que la tenue de ville
soit exigée pour pouvoir fréquenter une loge, un chapitre ou un pronaos.
Nous ne sommes plus dans les années 60, par pitié ! On peut être détenteur
d'un enseignement émanant de l'Égypte ancienne et s'adapter à son époque.

Certes, je suis conscient que le visuel de l'AMORC a son importance afin de
faire en sorte que l'on soit plus réceptif aux enseignements. Mais aucun
"accomodement raisonnable" n'est-il donc possible, du point de vue de la
tenue vestimentaire ? Je ne parle pas du tablier triangulaire, qui va de
soi, mais du costard-cravate !... Est-ce bien nécessaire ?
Wayne
2012-12-08 01:51:12 UTC
Permalink
Raw Message
En tant que membre de l'AMORC, une demande de porter un costume et une
cravate n'a jamais été posée, Bien que membre de l'Ordre maçonnique, il est
toujours demandé que l'initié porte insignes appropriés qui comprenait
costume et une cravate

As a member of AMORC, a request to wear a suit and tie has never been
asked, Although as a member of Masonic Order , it is always requested that
the initiate wears proper regalia which included suit and tie
Post by Oreste Hétoudabord
Ayant fait partie de l'AMORC R+C durant quelques années, force m'est
d'admettre que les détracteurs de cet ordre ont au moins raison sur un
point : on peut lire des dizaines de monographies avant d'ENFIN apprendre
quelque chose de concret. Pour le reste, ce ne sont qu'effets d'annonce,
de paragraphes commençant par "par la suite, nous verrons ce que..." ou
"par la suite, nous verrons comment..." et ça traîne, ça traîne...
Je suis d'autant plus virulent que j'avais un a priori favorable à l'égard
de l'AMORC (je l'ai toujours un peu, sinon, je ne posterais pas ici).
Que l'AMORC soit détenteur d'une fortune considérable ne me pose aucun
problème : pour en avoir fait partie, je sais que la cotisation demandée
est vraiment raisonnable. Alors, tant mieux pour l'AMORC si le château
d'Omonville est un beau château, je n'y vois rien à redire.
Mais je regrette le caractère secret des enseignements de cet ordre,
caractère secret quelque peu suranné, nous ne sommes plus sous
l'Inquisition ! J'ai failli dire quelque peu mercantile et élitiste, mais
encore une fois, vu la modicité de la cotisation, cette hypothèse ne tient
pas.
Ce qui, en revanche, est *vraiment* suranné, c'est que la tenue de ville
soit exigée pour pouvoir fréquenter une loge, un chapitre ou un pronaos.
Nous ne sommes plus dans les années 60, par pitié ! On peut être détenteur
d'un enseignement émanant de l'Égypte ancienne et s'adapter à son époque.
Certes, je suis conscient que le visuel de l'AMORC a son importance afin
de faire en sorte que l'on soit plus réceptif aux enseignements. Mais
aucun "accomodement raisonnable" n'est-il donc possible, du point de vue
de la tenue vestimentaire ? Je ne parle pas du tablier triangulaire, qui
va de soi, mais du costard-cravate !... Est-ce bien nécessaire ?
g***@hotmail.fr
2013-11-28 08:46:26 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Wayne
En tant que membre de l'AMORC, une demande de porter un costume et une
cravate n'a jamais été posée, Bien que membre de l'Ordre maçonnique, il est
toujours demandé que l'initié porte insignes appropriés qui comprenait
costume et une cravate
As a member of AMORC, a request to wear a suit and tie has never been
asked, Although as a member of Masonic Order , it is always requested that
the initiate wears proper regalia which included suit and tie
Post by Oreste Hétoudabord
Ayant fait partie de l'AMORC R+C durant quelques années, force m'est
d'admettre que les détracteurs de cet ordre ont au moins raison sur un
point : on peut lire des dizaines de monographies avant d'ENFIN apprendre
quelque chose de concret. Pour le reste, ce ne sont qu'effets d'annonce,
de paragraphes commençant par "par la suite, nous verrons ce que..." ou
"par la suite, nous verrons comment..." et ça traîne, ça traîne...
Je suis d'autant plus virulent que j'avais un a priori favorable à l'égard
de l'AMORC (je l'ai toujours un peu, sinon, je ne posterais pas ici).
Que l'AMORC soit détenteur d'une fortune considérable ne me pose aucun
problème : pour en avoir fait partie, je sais que la cotisation demandée
est vraiment raisonnable. Alors, tant mieux pour l'AMORC si le château
d'Omonville est un beau château, je n'y vois rien à redire.
Mais je regrette le caractère secret des enseignements de cet ordre,
caractère secret quelque peu suranné, nous ne sommes plus sous
l'Inquisition ! J'ai failli dire quelque peu mercantile et élitiste, mais
encore une fois, vu la modicité de la cotisation, cette hypothèse ne tient
pas.
Ce qui, en revanche, est *vraiment* suranné, c'est que la tenue de ville
soit exigée pour pouvoir fréquenter une loge, un chapitre ou un pronaos.
Nous ne sommes plus dans les années 60, par pitié ! On peut être détenteur
d'un enseignement émanant de l'Égypte ancienne et s'adapter à son époque.
Certes, je suis conscient que le visuel de l'AMORC a son importance afin
de faire en sorte que l'on soit plus réceptif aux enseignements. Mais
aucun "accomodement raisonnable" n'est-il donc possible, du point de vue
de la tenue vestimentaire ? Je ne parle pas du tablier triangulaire, qui
va de soi, mais du costard-cravate !... Est-ce bien nécessaire ?
On voit vraiment qu'on a affaire à un vieux. Le costume-cravate, mais c'est dépassé! En fait, ce qui est demandé, quand on va en organisme, c'est de ne pas venir en tenue débraillée, c'est une question de respect, mais il ne faut pas quand même en faire trop.
Si c'est là le seul point d'achoppement, alors c'est se tracasser pour pas grand chose. Peut-être avez-vous eu affaire à un ou plusieurs vieillards qui ne juraient que par le costume cravate? Il fallait les laisser râler dans leur coin.
Quant au côté confidentiel des monographies, il a sa raison d'être. Mais rien n'interdit au membre de parler de sujets généraux et d'offrir les fruits de ses réflexions,non à tort et à travers, mais à bon escient.
Loading...